09/04/2009

Dans la presse:

Christophe THOMSON

Il s'en sera fallu vraiment de très peu pour que les Welkenraedtois ne passent à la trappe. Non seulement, ils étaient obligés de vaincre Robertville sur ses terres mais de plus, dans le même temps, il fallait impérativement que Francorchamps aille s'imposer à Beaufays. « La présence de Richard Van de Ghinste conjuguée à l'absence de Claude Georges dans le camp adverse, devait en principe nous être favorable », explique Daniel Cossin. « Mais c'était sans compter sur le facteur stress », rétorque David Thunus. Les joueurs adverses étaient logiquement dans leurs petits souliers. Et ce n'est qu'après la pause, qu'enfin, nous avons assisté à des matchs d'un autre niveau. La rencontre venait de se terminer que l'équipe de Beaufays téléphonait dans l'espoir d'apprendre une bonne nouvelle. Malheureusement pour eux, elle ne l'était pas. » Au moment de tirer le bilan final de cette saison, David se montrait très positif : « Comme prévu, nous avons intégré quelques jeunes parmi les plus anciens de manière à continuer leur apprentissage. Ce fut une réussite. Le club me semble reparti sur de bons rails, avec cette mentalité qui nous a parfois fait défaut par le passé . »

À Francorchamps, Christian Brixhe se montrait fier de ne pas avoir faussé le championnat. « C'est tout à l'honneur de nos joueurs. Ils ont parfaitement joué leur rôle d'arbitre . »

Au Pingouin, Gérard Bartel était aussi heureux du dénouement de la saison : « Nous nous en sortons finalement bien. Malgré la blessure d'Estevez et la longue absence de Yannick Marquet, la première réalise une saison honorable. La présence de François Habsch lors des matchs importants nous a été très bénéfique. Notre principal objectif sera de faire monter l'équipe C dès la saison prochaine. » À Stavelot bilan également très satisfaisant. « Nous pouvions, en cas de victoire, monter sur la troisième marche du podium. Il n'en fut rien. Cédric Galle passe complètement à côté de

son match, alors qu'il avait fait 3 à l'aller. Mais c'est plus anecdotique qu'autre chose. La saison est quand même bonne pour l'ensemble du club. Lorsque cinq de nos équipes sont montées l'année dernière, nous savions très bien que cette campagne ne serait pas de tout repos. Et malgré les inévitables désistements au fil des semaines, les dégâts sont relativement bien limités. »

Son de cloche quelque peu semblable à Elsenborn, où José Meckelens se voulait réaliste : « Avec deux formations montantes, la création à venir d'une septième équipe pour nos jeunes, nous ne pouvons qu'être satisfaits. En ce qui concerne la première équipe, il est vrai que la blessure de Stéphan Theiss nous a joué un mauvais tour. Sans quoi, faire jeu égal avec les meilleurs aurait été possible. L'arrivée d'un joueur supplémentaire ne serait pas pour me déplaire, mais convaincre quelqu'un de se déplacer jusqu'ici n'est vraiment pas chose aisée... » Dans la même série, Theux termine également sur une défaite, 9-7 en déplacement à Dolembreux. « Trois absents pour nos deux premières équipes, c'est beaucoup, reconnaît Lucien Schyns. Voilà un peu la raison de ce revers. Le bilan est tout de même très satisfaisant. C'est de loin notre meilleure saison depuis la grande époque des Stéphany, Bouhon, Saulle et autre Ernould. Sans oublier les autres protagonistes bien évidemment qui apportèrent leur pierre à cet exceptionnel édifice. »

13:36 Écrit par TT Theux dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.