27/11/2009

Revue de presse

PROVINCIALE 2

Le petit Poucet sème ses cailloux vers la P1

Jalhay aurait tort de ne pas y croire, en 2D. Pendant ce temps, Eupen A déchante, et laisse le Pingouin et Minerois C en découdre.

Les Jalhaytois, en 2D, se devaient de l'emporter en déplacement à Welkenraedt B, afin de maintenir la pression exercée sur le leader, Retinne B. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce derby fut palpitant.

Pris à la gorge d'entrée de jeu, Jalhay reste quelque peu dans le match grâce au grand bonhomme de la soirée, Simon Collienne. Le moins connu des huit acteurs de ce débat. « Il a atteint sa vitesse de croisière dans cette division, exulte Thierry Closset. Il joue à un niveau de bon C0 actuellement. Pour ma part, une petite faiblesse d'entrée de jeu ne m'a pas permis de m'exprimer à 100 %. Mais force est de reconnaître que Thomas Filansif est rapide sur la balle, de quoi m'embêter fortement. » Welkenraedt tient bon, et mène encore 6-4, avant de lâcher prise définitivement. « Cette victoire sur le fil est bonne pour le moral avant le choc de la semaine prochaine, continue le leader jalhaytois. Point négatif de la soirée, la blessure au coude de Serge Schyns.

Il sera fort incertain pour la fin du premier tour. »« L'explication ce prochain week-end, en 2B, entre Pingouin et Minerois, désormais seules équipes invaincues, pourrait orienter très fort le verdict du championnat, avoue le secrétaire Stembertois Gérard Bartel. Mais méfiance, nous avons rencontré une équipe Stavelotaine boiteuse. Si le tandem Gobert-Winandy se recompose au second tour, il faudra encore compter sur eux pour jouer les trouble-fête. » Theux, de son côté, accueille avec un certain soulagement cette victoire (6-10) à Recht A, quatrième du classement. « Une victoire qui met du beurre dans les épinards, reconnaît le Theutois Lucien Schyns. Avec un Régis Jungblut, auteur d'une prestation sans faille. Excellente de surcroît pour son moral face à une belle opposition. Il était temps de renouer avec la victoire, avant de terminer sur du bien plus costaud. »Dans les autres séries, Malmedy et Francorchamps s'imposent de concert. Laissant Spa B, mais surtout Wanne A, dans les sables mouvants. « Le prochain match face à Clavier, sera celui de la dernière chance », déclare le jeune président de Wanne, Yves Lekeu. Même son de cloche en ce qui concerne le prochain derby Francorchamps A-Spa B.

Enfin en 2C, Elsenborn A, quelque peu remanié, n'est pas loin de créer la sensation du week-end, en s'inclinant de peu face aux jeunes Tiégeois. Le mage sélectionneur germanophone, Francis Maraite nous réserve certainement encore quelques surprises dont lui seul a le secret, afin de réaliser un sauvetage tout bonnement miraculeux !

PROVINCIALE 3

Petit-Rechain, la chance du champion ?

Les Rechaintois, en 3D, passe à deux doigts de la correctionnelle. Theux gaffe en 3C. Montzen B et Stavelot C prêts pour le choc en 3E.

«Un match nul qui nous satisfait amplement, reconnaît le président rechaintois, Daniel Soxhlet. Nous sommes malmenés durant toute la partie, le marquoir est rapidement monté à 1-5 puis 5-7 avant la dernière ligne droite. J'estime être en grande partie responsable de cette grosse frayeur, continue Daniel. Nous devons une fière chandelle à notre leader Philippe Dehousse, il fut tout simplement impérial, en ne concédant qu'un petit set durant la soirée. Ce résultat nous permet de rester le virtuel leader. » Voici donc Petit-Rechain tout proche d'être symboliquement sacré champion d'automne. Reste maintenant à passer le dernier écueil que représente Tihange.

Toujours dans la série, les Fagnards de Robertville B s'imposent difficilement face à St-Hubert C. « Mission accomplie, ce match faisait partie de nos objectifs du week-end, reconnaît David Thunus. Mais force est de reconnaître que nos adversaires ne sont pas venus faire de la figuration. Il fallait s'arracher pour l'emporter. Pour ma part, je joue désormais vraiment libéré. Mes pépins physiques font partie du passé. Ce qui explique un peu mes résultats actuels. » Theux B : Lucien Schyns

fait bulle En 3C, le Pingouin B concède le nul face à Wonck A. « Tout le monde semble satisfait de ce résultat, conclu Gérard Bartel. Un point qui fait du bien au moral et qui nous permet d'enrayer la spirale négative des dernières semaines. » Série dans laquelle Theux B joue avec son bonheur, en s'inclinant (10-6) chez la lanterne rouge, Montegnée C. « Mea culpa, dixit Lucien Schyns. Je passe vraiment à côté de mon sujet dans cette salle rapide. Tout en m'inclinant néanmoins par trois fois à la belle. » En 3E, Montzen B déroule (15-1) contre Dolembreux D, « face à une faible opposition » et reste en tête. Stavelot C en fait de même en derby face à Minerois E. « Contre une très belle équipe, les nôtres limitent la casse, raconte Pierre Thiry. Ce jeune quatuor stavelotain mérite sa place sur le podium et fera encore parler de lui d'ici la fin de la saison. » Les Stavelotains risquent bien d'avoir leur mot à dire dans la lutte pour le sacre, au même titre que Beyne et Montzen.

Derrière, les vétérans de Vervia F observent calmement cette empoignade, et n'ont vraiment pas à rougir de leur envieuse quatrième place au classement. Les Mousquetaires, emmenés par un Georges Hardy intraitable, s'imposent sans soucis (12-4) face à Bas-Oha C.

C.T.

PROVINCIALE 4

Pepinster sans solution de survie

Pepinster vit peut-être ses dernières heures en P4. Elsenborn C, en 4H triomphe enfin et compte bien ne pas en rester là.

Deux clubs sont relativement mal embarqués, en série I. Si Jalhay C possède les moyens d'éventuellement se renforcer, il n'en va pas de même pour Pepinster. L'optimisme ne semble pas être au rendez-vous dans la bouche de Jean-Philippe Voos : « Il est clair que la situation me semble critique. L'équipe ne tourne pas vraiment comme les joueurs le désirent. Soit la série est plus relevée que la saison dernière, soit nous n'avons tout simplement pas le niveau ! Il est vrai également que l'équipe est privée de son premier joueur depuis le début. Jérémie Moulan est lourdement tombé de VTT, et n'est pas prêt à reprendre de sitôt. Pourtant ce n'est pas faute de jouer en compétition, car nous évoluons régulièrement tous en corporatif. Vraiment, nous ne savons plus quoi faire. » Toujours dans la série, trop déforcé, Wanne B voit tout doucement s'éloigner le haut du classement, en concédant une défaite sur le fil des oeuvres de Welkenraedt D.

En série F, Petit-Rechain B passe à la moulinette (5-11) face à Visé C. « Même en regardant d'un oeil, je peux dire que les quatre jeunes adversaires des nôtres étaient pour le moins déterminés, et impressionnants, confie Daniel Soxhlet. Seuls nos deux premiers joueurs parviennent à tirer leur épingle du jeu. » En milieu de classement, Montzen D s'incline de justesse face à Gervina D. Le sélectionneur Didier Maurage reconnaît que « face à de tels joueurs, Annie Spee s'est avérée trop tendre pour pouvoir rivaliser. » Dans la 4G, Malmedy D rate le coche en déplacement à Vervia I. « Blessé, je ne jouais plus que sur une jambe, avoue le Malmédien Arnaud Berthet. Malheureusement, une nouvelle fois, aucun de nous n'est en forme le même jour. La situation devient inquiétante. » Même constat à Theux C, défait également par le plus petit écart face à Raeren D. « Ce résultat n'est pas si mauvais que ça, explique Lucien Schyns. Notre équipe étant complétée par une jeune NC. Elle n'eut que son courage à opposer à des joueurs expérimentés, comme Didier Fransolet, un ancien de la maison. » En 4H, Elsenborn C profite de la venue d'Astoria B, pour signer enfin sa première victoire de la saison et retrouver espoir.

C.T.

14:47 Écrit par Boris dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.